www.vertdeterre.com, une fenêtre ouverte sur la nature à votre porte, le site dédié à l'identification des espèces

Les étoiles

Comme les animaux, les minéraux et les végétaux, les étoiles possèdent elles aussi leur nom.
Ce nom comme celui d'autres corps célestes n'est pas toujours très poétique et ressemble parfois plutôt à un simple numéro.
Compte tenu de leur nombre, plusieurs milliards, il est plus aisé de les repérer par un numéro souvent précédé d'une lettre correspondant au nom de la personne ayant inventé cette classification, M par exemple pour Messier.

A chacun son étoile

Si l'on essaie de compter le nombre d'étoiles visibles à l'oeil nu et même dans les meilleures conditions, on atteint à peine le nombre de 2000. Une simple paire de jumelles transforme le ciel en un véritable tourbillon d'étoiles. Et pourquoi ne pas découvrir sa propre étoile à travers les différentes galaxies ?

Malgré la croissance démographique, il est encore possible pour chacun de trouver son étoile...
Leur nombre dans la seule Voie lactée, notre galaxie atteint 500 milliards !

Il faudra aussi tenir compte de la pollution lumineuse. Même si les conséquences de cette pollution sont moins dramatiques que les pollutions atmosphériques ou visuelles, elle a cependant des conséquences importantes sur l'observation du ciel nocturne.

Les constellations

Les constellations nous permettent d'opérer un voyage dans l'histoire et la mythologie. Depuis l'Antiquité, les navigateurs se repèrent avec les étoiles. Aussi, ont-il donné des noms au groupe d'étoiles, les constellations.
Les plus célèbres étant celles du zodiaque qui font la fortune des astrologues...
Quelques-unes sont présentées ici avec leur position dans le ciel par mois et comment les retrouver.

Le principe retenu pour trouver une constellation est le suivant :

L'étoile polaire est pratiquement un point fixe dans le ciel. En effet, elle se situe à 1 degré près dans l'axe de rotation de la Terre. ATTENTION, compte tenu que l'axe décrit un cône dans le ciel, dans 13 000 ans, il ne pointera plus vers l'étoile polaire mais vers Vega pour revenir pointer l'étoile polaire dans 26 000 ans...
Un moyen classique pour retrouver l'étoile polaire consiste à reporter environ 5 fois la distance entre les deux étoiles les plus brillantes de la grande ourse alpha et beta, en allant dans le sens beta - alpha.

Quelques étoiles remarquables

A commencer par le Soleil entouré par les planètes,
Vert de Terre vous présente quelques étoiles remarquables, les plus proches, les plus lumineuses... vous pouvez les classer à volonté

Voit-on toujours les mêmes étoiles

On a longtemps pensé que les étoiles étaient fixes. On sait aujourd'hui que certaines ont un mouvement propre.
Cependant, l'approximation de leur position fixe permet de simplifier la méthode de détermination de leurs coordonnées célestes.
En fonction de notre latitude, longitude et point d'observation, Vert de terre vous indique où trouver chaque constellation.

À partir de l'heure légale, le calcul de l'heure solaire donne la position de la Grande Ourse puis des autres étoiles.
Les distances entre les étoiles sont exprimées de manière angulaire. Pour mémoire, l'ensemble du ciel d'un horizon à l'autre représente 180° et le tour de l'horizon 360 °. L'angle entre les deux étoiles de la Grande Ourse permettant de pointer l'étoile polaire correspond à un demi degré angulaire.

Selon la saison, l'inclinaison de l'axe de la Terre détermine les étoiles visibles depuis un point d'observation.
La combinaison de ces mouvements est prise en compte dans le calcul de la position d'une étoile. Certaines étoiles situées dans une région proche de la projection du pôle nord dans le ciel, sont visibles en permanence et sont appelées circumpolaires. C'est le cas de Cassiopée, de la Grande Ourse, raison pour laquelle elle a été choisie comme point de départ de toutes nos ballades à travers le ciel...

Uni VerT
Un cadeau unique dans l'univers mais quelque peu fantaisiste