Lune

Photo NASA

L'origine de la lune

Trois hypothèses se disputent l'explication des origines de la lune :
la lune s'est formée à coté de la Terre,
(La différence de composition chimique, en particulier en ce qui concerne les éléments volatils ne s'explique pas !)

la lune s'est formée dans une autre partie du système solaire et a été mise en orbite autour de la Terre suite à l'influence d'autres corps célestes, (De nombreuses modifications de trajectoires et collisions sont nécessaires et peu probables !)

la lune résulte d'une collision de la Terre avec une planète dans les premières années d'existence du système solaire
Le scénario proposé est le suivant : après la collision, une partie des débris se seraient retrouvés en orbite autour de la Terre, puis rassemblés en une planète plus petite, la Lune. La chaleur de la collision aurait entraîné l'évaporation des éléments volatils sur la Lune, le corps métallique de la planète météorite se serait incorporé à la Terre, la Lune ne serait donc composée que des matériaux externes de la planète météorite et de la Terre riches en silicates.

Les quartiers de lune

En fonction de sa position par rapport au soleil, la lune n'est pas éclairée de la même manière, ce qui donne une apparence différente.
Les points particuliers où la lune est entièrement éclairée par le soleil se nomme la pleine lune, lorsque la lune est située entre le soleil et la terre, il s'agit de la nouvelle lune.
Du fait de la synchronisation parfaite entre son mouvement sur elle-même et la rotation autour de la Terre, la Lune présente toujours la même face (la face la plus lourde qui la stabilise par gradient de gravité).

La lune, astre mort.

Contrairement à la Terre qui possède un noyau encore actif, son activité volcanique en témoigne, la Lune est entièrement refroidie et solidifiée.

L'observation de la lune

Il est possible de distinguer des détails sur la Lune.
A l'oeil, des tâches sombres appelés mers sont bien visibles. Il s'agit en fait de vastes plaines de roche volcanique (basalte).
Avec des jumelles, il est possible d'observer les cratères lunaires particuliérement le long de la limite entre la zone d'ombre et la zone éclairée au moment des quartiers car le soleil y est rasant, faisant ressortir le relief.
Ces cratères issus d'impacts météorites peuvent présenter un piton central formé par rebond à la collision qui peut être distingué à l'aide des jumelles.

Signaler une erreur, un complément

Diamètre : 3480 km

Distance du soleil : 150 millions de km

Rotation sur elle même en : 29 jours 12:44:00

Uni VerT
Un cadeau unique dans l'univers mais quelque peu fantaisiste